REMARQUE ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris
Relais_de_lespoir.jpeg

Née en 2018, la Team des relais de l’espoir est composée principalement de sportifs transplanté(e)s dont bon nombre d’adhérents de Trans-Forme. Et aussi de leurs proches, de personnels soignants impliqués dans la chaîne du don d’organes et de sympathisants du don d’organes. Elle a pour objectif de montrer que la transplantation permet de faire revivre des patients et de valoriser toute la chaîne du don d’organes en France. 

Mots clés: N°58 Relais de l'espoir

Lire la suite

Logo_Mooven.png

Spécialistes de la pratique d'APA depuis plus de 15 ans, les experts MOOVEN proposent un parcours innovant et performant pour accompagner les personnes dans une reprise d'activité.

Mooven propose des parcours – à distance en visioconférence - d'accompagnement en Éducation Thérapeutique : Mooven est intervenu lors de notre webconférence pédiatrique "Jeunes transplanté(e)s & Activités Physiques", le 2 décembre dernier.

Trans-Forme compte très prochainement proposer à ses adhérents un parcours d’accompagnement en visioconférence sur 12 semaines, comprenant un entretien, un accompagnement en visio ainsi qu’un rapport de fin de programme : dans un premier temps, Trans-Forme subventionnera jusqu’à 50% du montant d’inscription des 3 premiers adhérents inscrits.

Flyer Trans forme

Retrouvez toutes les informations sur MOOVEN ici.

Mots clés: N°58 MOOVEN

sandrine_sport.jpg

Je m’appelle Sandrine Lagrée, j’ai 52 ans. J’habite dans le département de la Sarthe, à côté du Mans. 

Je suis une sportive dans l’âme. J’ai commencé le foot à l’âge de 7 ans. En 2000, j’étais aux portes de l’Équipe de France Féminine lorsque je suis tombée malade et que l’on m’a diagnostiqué un cancer du sang. Il a fallu que j’arrête tous sports de contacts. Malgré les traitements chimiothérapiques par voie orale, j’ai commencé le squash en compétition après avoir été obligée d’arrêter le foot. 

En 2011, j’étais 137ème française, mais la maladie évoluait et je fus dans l’obligation de cesser le sport en vue d’une ablation de la rate et une greffe de moelle osseuse. J’ai donc été transplantée le 14 mars 2012. J’ai eu de la chance, car c’est mon frère unique, Thierry, qui m’a sauvé la vie en ayant une compatibilité à 100 %. La greffe s’est bien passée malgré beaucoup de temps en chambre stérile. En revanche, l’après greffe a été très compliqué avec une perte de poids importante, des complications intestinales et beaucoup de transfusions… 

J’ai repris la course à pied avec difficulté plus d’un an après la greffe. Puis j’ai arrêté le squash en compétition. J’ai commencé le tennis d’abord en loisir, ensuite en compétition. Pour moi, c’est très difficile de ne pas faire de compétition. C’est un moyen de me dépasser, de combattre la maladie car j’ai besoin de challenges. C’est ainsi, que j’ai connu l’Association Trans Forme avec les Jeux Nationaux dans un premier temps, puis dans un second temps : les Jeux Européens des Transplantés et Dialysés et dans un dernier temps les Jeux Mondiaux des Transplantés. Lors de tous ces évènements, j’ai pu rencontrer et échanger avec d’autres transplantés. J’ai trouvé une seconde famille. 

Aujourd’hui, je n’ai pas les mêmes aptitudes physiques qu’avant la greffe. Je le vis difficilement, avec frustration, mais je relativise beaucoup. J’ai de la chance d’être en vie. Pour moi, cette transplantation a été une nouvelle naissance. J’ai une grande pensée aux donneurs disparus et vivants. Le Don d’organes est primordial pour sauver des vies. Il y a aussi les dons de sang, de plaquettes qui sont nécessaires pour les malades. 

Profitez de la vie chaque jour et vivez-la pleinement. 

Mots clés: Portrait N°58 témoignage

  • 1
  • 2
MEDTRONIC